Suites après cure de hernie

Après l’intervention chirurgicale pour traiter votre hernie, vous serez surveillé afin de dépister une complication post-opératoire.

Après votre sortie, vous serez revu par votre chirurgien à un mois pour s’assurer de la bonne cicatrisation et de l’absence de récidive.

MODALITES DE L’HOSPITALISATION, SORTIE et SOINS POST-OPERATOIRES :

L’hospitalisation est de courte durée. Le patient est hospitalisé la veille de l’intervention. Il rencontre l’anesthésiste et le chirurgien afin de régler les derniers détails. L’intervention peut dans certains cas être réalisée sous anesthésie loco-régionale voire sous anesthésie locale simple (sauf pour les cures coelioscopiques).
L’alimentation est reprise le soir même de l’intervention est la perfusion est retirée dans la soirée. La sortie se fait le lendemain de l’intervention en fin de matinée. Un arrêt de travail de 15 jours à 3 semaines (selon la profession et l’activité du patient) est délivré. Une consultation de contrôle est systématiquement prévue à 1 mois.
Pour les patients jeunes ou sans antécédents notables une hospitalisation ambulatoire pourra être proposée (entrée tôt le matin, intervention puis sortie en fin d’après-midi).

Dans la majorité des cas la peau est suturée à l’aide de fils résorbables sans suture visible. Le patient veillera simplement à ôter les stéri-strips qui recouvrent les cicatrices au cinquième jour post-opératoire et à pratiquer quotidiennement une toilette locale avec de l’eau et du savon de Marseille.
Il est tout à fait possible de prendre une douche dans les jours qui suivent l’intervention. La chute éventuelle des stéri-strips n’a aucune conséquence.

Si la fixation primaire du renfort de paroi est assurée par des sutures chirurgicales ou simplement par l’interposition de ce renfort entre les plans de la paroi, il existe cependant un risque de migration ou de mobilisation du renfort durant les jours qui suivent l’intervention. Il est classique de considérer que la fixation définitive (secondaire), obtenue  par cicatrisation et intégration du renfort dans la paroi, n’est acquise qu’après 1 mois à 6 semaines. Il est donc demandé au patient de ne pas pratiquer de port de charges lourdes ou d’activité physiques pendant ce délai. Une reprise trop précoce d’activité pourrait favoriser la récidive herniaire.

CICATRICES :

Après cure de hernie inguinale, vous aurez une cicatrice d’environ 5-6 cm au niveau inguinal après une intervention par voie inguinale ou trois cicatrices d’un centimètre apres cure par voie coelioscopique.

hernie inguinale

COMPLICATIONS POST-OPERATOIRES :

Comme pour toute chirurgie, il existe un risque d’hématome (d’autant plus si le patient suit un traitement anti-coagulant ou anti-aggregant plaquettaire) ou d’infection.
Un hématome post-opératoire inguinal ou scrotal pourra nécessiter une reprise pour évacuation. Mais dans la plupart des cas un hématome post-opératoire est simplement surveillé et régresse puis disparaît après quelques semaines.
Les conséquences d’une infection locale sont  majorées en cas d’interposition d’un renfort de paroi non résorbable. Dans de très rares cas il pourra être nécessaire de pratiquer l’exérèse de ce renfort.
La récidive est bien entendu une complication sérieuse de cette chirurgie. Une récidive très précoce est cependant assez rare. Le plus souvent les récidives sont consatées à distance de l’intervention. Dans tous les cas une  nouvelle cure chirurgicale est à envisager.
Dans de rare cas l’intervention peut se compliquer d’une orchite ischémique : gros testicule douloureux du côté opéré. Cette orchite se traite par des antalgiques et des anti-inflammatoires.