Anastomose Iléo-Anale par laparoscopie

Introduction : L’anastomose iléo anale (AIA) est le traitement de référence pour les patients atteints d’une polyadénomatose familiale (PAF) ou d’une rectocolite ulcéro-hémorragique (RCH). Avant l’ère de la laparoscopie, cette intervention était réalisée sans iléostomie chez des patients sélectionnés. Le but de ce travail était d’analyser notre expérience sur le taux de confection d’iléostomie après AIA coelioscopique et son impact sur les suites postopératoires.

Méthode : Tous les patients ayant eu une AIA laparoscopique ont été colligés prospectivement dans une base de données.

Résultats : Entre Novembre et 2004 et Février 2010, 71 patients (38 femmes) ont eu une AIA coelioscopique dans notre service. Les indications étaient : PAF (48%), RCH (50%), une colite indéterminée (1%) et un syndrome HNPCC (1%). L’intervention a été réalisé en un temps chez 51 (72%) patients, 7 (10%). Une colectomie subtotale avait été réalisée dans un premier temps chez 20 (28%), 7 (35%) on eu une iléostomie. Au total, 57 (80%) patients n’ont pas eu d’iléostomie. Le taux de conversion a été de 13% (9 patients). Seize patients (23%) ont eu au moins une complication. La morbidité postopératoire était de 29% and 21% chez les patients avec et sans iléostomie, respectivement (ns). Le taux de fistule anastomotique dans ces deux groupes était de 21% and 5%, respectivement (p=0.08). Une collection pelvienne a été diagnostiquée chez 7% et 16% de ces deux groupes (p=ns). Neuf (13%) patients ont été réopéré, le taux de ré intervention n’était pas corrélé à la présence d’une stomie.

Conclusion : Une AIA laparoscopique avec mucosectomie et anastomose manuelle est faisable en tourte sécurité chez des patients bien sélectionnés, sans augmenter la morbidité postopératoire, comme cela a été décrit par voie ouverte.