Mots clés | cancer colorectal

Le test immunologique fécal.

Comment ca marche ? Le principe du test immunologique fécal est qu’il reconnaît dans les selles la présence de traces de sang humain alors que le sang lui-même n’est pas visible à l’œil nu, ni sous forme de sang rouge rutilant, ni sous forme de sang digéré (noir comme du goudron, on parle de méléna). […]

Lire la suite de l'article Les commentaires sont fermés

Niveaux de risque du cancer colorectal.

On définit 3 niveaux de risque de développer un cancer colorectal : moyen, élevé ou très élevé. A chaque niveau de risque correspondent des recommandations de suivi adaptées. LES PERSONNES À RISQUE MOYEN DE CANCER COLORECTAL (plus 80 % des cancers colo-rectaux) Les hommes et les femmes de plus de 50 ans sont considérés comme […]

Lire la suite de l'article Les commentaires sont fermés

Comment se forme un cancer colorectal ?

La plupart des cancers du rectum et du côlon, appelés aussi cancers sporadiques, ont pour origine des tumeurs bénignes faisant saillie dans la cavité intestinale. On parle de polypes qui peuvent être d’apparence sessile, c’est-à-dire comme un verre de montre ou une demi-sphère posée sur la paroi intestinale, ou d’apparence pédiculée, c’est-à-dire ayant la forme […]

Lire la suite de l'article Les commentaires sont fermés

Nutrition Péri-opératoire

L’incidence de la dénutrition est élevée parmi les patients hospitalisés. Un état de dénutrition est défini par un indice de masse corporel [Poids (kg) / Taille2(m)] inférieur à 18,5 (inférieur à 21 en cas de sujet âgé de plus de 70 ans), ou bien par une perte de poids récente d’au moins 10% ou encore par une albuminémie […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

Indications de conservation sphinctérienne dans les cancers du rectum

Le traitement chirurgical du cancer du rectum existe depuis le XIXème siècle avec en première expérience celle de GABRIEL(1) publiée dans le Lancet en 1834, puis celle de LISFRANC(2) en 1883 dans les mémoires de l’Académie Royale de Médecine à Paris et enfin celle de MILES(3) dans le Lancet en 1908. En 1987, le rapport de l’Association […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

Résections des cancers colorectaux T4

La mise en évidence d’une adhérence entre une tumeur colorectale et un organe adjacent doit faire suspecter une extension tumorale. La règle est alors de faire une résection emportant l’organe ou une partie de l’organe adhérent pour ne pas rompre la surface d’adhésion tumorale. Enfin, la notion du caractère T4 d’une tumeur colorectale fait classer ces tumeurs dans […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

Polypose Adénomateuse Familiale

Elle appartient aux affections prédisposant au cancer colorectal et est responsable d’environ 1 à 2% des cancers. Présentation clinique: Les patients présentent une multitude de polypes dans le côlon. Sa prévalence est estimée aux alentours de 1/10000. Sans traitement, ces polypes vont être responsables de l’apparition d’un cancer. L’âge moyen de diagnostic du cancer est […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

Résection synchrone (foie et colon)

Introduction : Les cancers colorectaux se présentent sous forme métastatique au moment du diagnostic dans 1/3 des cas dont 20% au niveau hépatique. (1) La résection chirurgicale des métastases reste le seul traitement curatif avec des survies à 5 ans de l’ordre de 25 à 35%.(2,3). La prise en charge chirurgicale des métastases hépatiques synchrones […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

PET-scan et récidive de cancer colorectal

Introduction: Malgré l’amélioration des traitements, près de la moitié des cancers colorectaux récidivent après une chirurgie curative. Les sites de récidive les plus fréquents sont par ordre décroissant le foie, les poumons, le péritoine et les récidives locales (rectum). Dix à 15% des patients qui récidivent peuvent espérés être réopérés, avec une survie attendue de […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !

MICI et Dysplasie

Après un temps d’évolution de plus de 10 ans, la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn de localisation colorectale exposent au risque de survenue d’un cancer colorectal survenant sur des lésions de dysplasie. Il est donc important de détecter ces lésions de dysplasie si possible avant l’apparition du cancer. La dysplasie, qui est donc […]

Lire la suite de l'article Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le 1er à en laisser un !