Pseudo-kyste pancréatique

Ce sont des poches de liquide pancréatique intra abdominales résultant de la rupture de canaux pancréatiques, sans paroi propre et limitées par l’accolement des organes de voisinage et la réaction inflammatoire locale. Ils peuvent siéger au sein ou en dehors du pancréas.

Les causes principales en sont la pancréatite aigue (pseudo kystes contenant fréquemment des débris nécrotiques de tissu pancréatique), la pancréatite chronique (pseudo-kystes contenant essentiellement du liquide pancréatique en rétention), et les  traumatismes ou sutures chirurgicales du pancréas.

Seuls les pseudo-kystes symptomatiques (le plus souvent par compression des organes voisins) ou ceux volumineux dont la taille augmente justifient un traitement spécifique.

Leur traitement chirurgical réalisé sur des kystes formés depuis plus d’un mois (assurant ainsi la constitution d’une paroi solide consiste le plus souvent en une dérivation faisant communiquer le pseudo-kyste avec le tube digestif afin d’assurer sa vidange pérenne et son affaissement complet. Il peut être ainsi réalisé des dérivations (ou anastomoses)  kysto-gastriques, kysto-duodénales et kysto-jéjunales.  Parfois ces pseudo-kystes peuvent justifier une résection partielle de la partie gauche du pancréas qui les alimente. Ces interventions réalisées par voie médiane ou sous costale ont souvent des suites très simples autorisant le retour au domicile entre le 5ème et le 8ème jour post-opératoires.

Le traitement endoscopique constitue chez certains patients une alternative au traitement chirurgical. Il réalise également une communication du pseudo-kyste avec le tube digestif (estomac ou duodénum) avec mise en place temporaire dans la communication réalisée entre ces deux structures de prothèses plastiques, ou rétablit un drainage efficace par les canaux pancréatiques à l’aide d’une prothèse en plastique placée temporairement dans le canal pancréatique principal. L’ablation après plusieurs mois de ces prothèses justifiera une seconde endoscopie.