Anastomose colo-anale : etude multicentrique

But : Comparer à long terme les résultats fonctionnels, la qualité de vie et la morbidité chez des patients ayant eu une reconstruction par coloplastie (CP), réservoir en J (JP) ou anastomose directe (AD) après proctectomie et anastomose coloanale (ACA) pour cancer du bas rectum.

Méthode : Etude prospective randomisée multicentrique, 364 patients ayant un cancer du bas rectum compatible avec une chirurgie conservatrice de l’appareil sphinctérien ont été inclus. La randomisation était effectuée en peropératoire, après proctectomie, entre CP et JP. Si la réalisation d’un JP était impossible la randomisation était faite entre CP et AD. Le suivi a été de 24 mois. La continence était évaluée par le score FISI et la qualité de vie par le score SF-36. Les fonctions urinaires et sexuelles étaient également évaluées.

Résultats : L’age moyen des patients était de 60±12 ans, 71% étaient des hommes. La morbidité globale était comparable entre les groupes ; 30.3%, 32.8% et 36.7% après CP, JP et AD respectivement (ns). L’évaluation des résultats fonctionnels à 24 mois a été menée chez 297 patients. La fonction digestive était comparable entre les groupes CP et AD. Les patients ayant eu un JP avaient significativement moins de selles quotidiennes (2.6±2.0 vs 3.6±3.9, p=0.007), moins de fragmentations (<0.001), utilisaient moins de protection (p=0.016) et avaient une meilleure continence (31.1±22.1 vs 36.8±22.5, p=0.044). Les 4 groupes avaient une qualité de vie comparable.

Conclusion : Après proctectomie et ACA pour cancer du bas rectum les résultats fonctionnels sont moins bons après reconstruction par CP ou AD comparativement à la réalisation d’un réservoir en J qui reste la technique de référence. La CP n’offre aucun avantage par rapport à l’AD.