Cancer du canal anal

Ce cancer représente environ 1 à 2% des cancers digestifs. Il s’agit dans la majorité des cas d’un carcinome épidermoïde.

Sa prise en charge a été bien sur révolutionnée par la radiochimiothérapie qui permet à la majorité des patients d’éviter l’amputation abdomino-périnéale.

Elle repose sur la radiochimiothérapie en première intention suivie d’une surveillance régulière associant un examen clinique et des explorations (IRM, dosages sanguins…)

Plus de 20% des patients nécessiteront néanmoins une amputation abdominopérinéale au cours de l’évolution de leur maladie.

Pour plus de détails, cliquez sur les pages suivantes: